Portrait d'un alumni – Yazid Djenadi nous raconte son parcours au sein de Fusion Jeunesse

May 03, 2019

C’est l’histoire d’un élève du secondaire démotivé et sceptique face à l’école traditionnelle, ne sachant pas dans quel domaine étudier et ce qui l’intéresse dans la vie. En 2011-12, attiré par le projet innovant et motivant de robotique offert par Fusion Jeunesse dans sa classe de secondaire 3, il décide de s’y joindre. C’est là que le déclic se fait et que l’histoire de Yazid se trace.

« Le projet de robotique présenté par Fusion jeunesse m’a permis de me découvrir moi-même, en plus de me faire découvrir un domaine formidable, qui est celui du génie. Grâce au projet de robotique, j’ai appris que tout le monde pouvait avoir sa place en ingénierie, ainsi qu’en sciences et technologies.»

Son expérience en robotique l’encourage à poursuivre ses études au CÉGEP et à l’université en Génie de la production automatisée. Après avoir participé durant trois années au défi de la Compétition de robotique FIRST au secondaire comme membre d’équipe, il a l’opportunité de s'impliquer comme coordonnateur de projet de robotique FIRST pour Fusion Jeunesse. Une occasion pour lui de redonner et de partager tout ce qu’il a appris en tant qu’élève. Lors de sa deuxième année de CÉGEP, il prend carrément le leadership de l’équipe de son ancienne école secondaire et en supervise tous les aspects pour mener à bien le projet. Après 4 ans en tant que coordonnateur, il postule et obtient un poste de conseiller technique sénior chez Robotique FIRST Québec.

« Mon expérience au sein de Fusion Jeunesse et Robotique FIRST Québec m’a permis de développer plusieurs compétences qui vont me servir toute ma vie telle que l’organisation, le leadership, ou encore le travail d’équipe. Finalement, tout ceci n’aurait jamais été possible sans le soutien de plusieurs de mes mentors qui ont été pour moi des modèles de réussite. »

Yazid a cofondé avec le soutien d’un groupe de jeunes le premier « FabLab » de la CSDM dans les locaux de l'École secondaire Jeanne-Mance : l’AlveoLab, dont l’objectif premier est de cultiver chez les jeunes un sentiment d’appartenance à l’école par l’entremise d’ateliers de développement créatif dans le monde du numérique démocratisé.

Il est également membre du Conseil Jeunesse de Montréal, une instance consultative qui conseille la Mairie et le Comité exécutif sur les préoccupations des jeunes de 12 à 30 ans.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.